Comment trouver la réponse à nos questions et discerner le vrai du faux? Devons-nous utiliser la force du mental ou celle de l’intuition? Voici quelques réflexions en lien avec la synchronicité, et la recherche de la paix intérieure.

Il existe trois niveaux en nous que nous pourrions résumer de la façon suivante :

-Le mental,  plus puissant que nous le croyons, coloré par l’éducation, les impressions inscrites en nous, les dynamismes de l’inconscient que nous projetons sur les situations actuelles. C’est de lui que vient la difficulté, la souffrance et non des situations elles-mêmes car il crée un deuxième : ce qui selon moi devrait être, ce qui aurait pu ou dû être ou ne pas être. Il crée le mensonge, complique en refusant que ce qui est soit, en comparant ce qui est avec ce qui aurait pu être ou ce qui aurait pu ne pas être.

Des situations, le mental en fait des problèmes. Ce niveau est dominé par les émotions.

L’intelligence objective,  une intelligence lucide qui voit, qui ne cherche pas si cela me convient ou non, mais si c’est vrai ou non.

-Un troisième niveau plus profond, la connaissance immédiate ou sagesse intuitive. À ce niveau, la perception est plus profonde que celle de l’intelligence lucide. C’est une vue pénétrante de la réalité impliquant la participation, la compréhension du coeur qui vient avec le oui c’est ainsi, que cela me plaise ou non. Elle nous fait sentir avec certitude, paisible et unifié, l’action à accomplir.

Le propre d’une illusion étant de paraître vraie, il est possible que nous ayons de la difficulté à faire la différence entre une réponse intuitive et  une réponse venant de notre mental. En effet une réponse qui monte de la profondeur (écoute de sa voix intérieure) peut se manifester par un dialogue intérieur ou certaines images. Notre mental et les émotions et les peurs  qui y sont associées  peut  lui aussi avoir un discours intérieur et des images.

Comment discerner ?                                                                                                               

Parfois il y a une sensation de certitude très profonde.  Lorsque cela arrive, nous ne pouvons pas toujours expliquer les raisons qui nous amènent à faire un choix, mais nous sentons dans toute la profondeur de notre être que  ce choix est juste.    

Cela n’est pas toujours le cas. Quand ce n’est pas le cas, l’expérience m’a montré qu’avec   l’entraînement  nos  sens  intérieurs  se  raffinent.  Une perception  plus  subtile  de  notre ressenti intérieur se développe et il devient alors plus facile  de reconnaître ce qui vient de notre intuition.

Suite à un questionnement, les réponses peuvent aussi arriver plus tard en situation de la vie à travers certaines synchronicités.  Cela peut dans certains cas être plus facile  à décoder puisque c’est  la Vie qui  me répond (et non moi qui me parle!) Mais  là encore il faut parfois interpréter l’élément  de réponse et le mental  pourrait récupérer le tout.

Cela veut dire que  la  vérification  de la réponse dans  le quotidien doit  toujours  faire partie du processus.  Je peux vérifier par la positive (suivre la réponse) ou par la négative (faire l’inverse de  la réponse !!!!).  Ma suggestion: commencer  par  la  positive !!!! Mais parfois nous nous  entêtons  à faire exactement  le contraire de ce  que nous  ressentons intérieurement car la peur est encore trop grande. Ici la vigilance devient essentielle car elle va me permettre d’observer au quotidien ce qui se passe suite aux actions posées en relation avec la réponse.

Un point important : il n’y a pas beaucoup de véritables urgences. Ce qui veut dire que dans une très grande majorité du temps, il n’est pas nécessaire d’avoir une réponse tout de suite ! Il ne faut donc pas hésiter à continuer à questionner   si nécessaire pour que les choses se clarifient et ainsi laisser le temps jouer en notre faveur.

Dernier point: Le critère d’une action juste (l’action qui fait suite à une réponse) est celle qui me laissera en paix, tel que je suis situé sur tous mes plans aujourd’hui. Dans 6 mois, l’action posée pourrait être différente. Et quand je dis en paix, je veux dire celle qui me laissera vraiment en paix profondément: j’ai le sentiment de faire exactement ce qu’il faut faire en tenant compte de qui je suis, mais aussi de mon environnement et peut-être des gens qui sont impliqués dans ma décision (avoir une vision d’ensemble de la situation). En paix profondément ne veut pas dire qu’en surface il n’y aura plus d’émotions ou de peurs. À la surface de l’océan, peut-être qu’il y aura des vagues, mais dans la profondeur de l’océan (de  l’être), c’est le calme: je me sens en paix avec ma décision même si cela peut impliquer des difficultés au quotidien.

Afin de développer la maîtrise de vos pensées qui vous aidera justement à avoir accès plus facilement à votre intuition, fort de mon expérience de 40 ans dans le domaine, je vous invite à une initiation gratuite. Vous pourrez constater la qualité des contenus et vous aurez ensuite la possibilité de  vous inscrire à la formation en méditation que vous pourrez suivre à votre propre rythme.